Chanteuse/compositrice débordant de talent, Naya a pour elle une personnalité artistique déjà très affirmée : celle héritée de parents musiciens, mais aussi d’écoutes répétées des Beatles, David Bowie, Cat Power, PJ Harvey, Ben Howard et de beaucoup d’autres ainés anglo-saxons. Celle qui transpire aussi de chacune des notes d’un premier EP attendu avant l’été, forgé au fil de concerts où, seule avec sa guitare et ses machines, elle s’en est allée assurer les premières parties de Mademoiselle K, Fauve ou encore Elliott Murphy.