Derrière Kepa de cache Bastien Duverdier, qui manie aussi bien son skate que sa guitare et son harmonica. S’il compose ses morceaux de blues depuis longtemps, rien ne prédestinait ce skateur professionnel de 27 ans à monter sur scène : « mon rêve était de skater aux quatre coins du monde ». Mais style a fait mouche : un post modern blues qu’il joue sur des guitares acoustiques en acier, amplifiées, un modèle fabriqué dans les années 1930 aux Etats-Unis. Le one man band de Képa propulse l’auditoire sur les bords du Mississippi.